Mes illusions donnent sur la cour

6.60

Sacha Sperling

Éditeur : Le livre de Poche

1 en stock

Catégories : , Étiquette :

Description

Résumé :

Sur un transat, il mange un esquimau. Le chocolat fond autour de sa bouche, il s’en met partout. On dirait du sang séché. Le ciel est de la même couleur que le soleil. Ce matin, on a braqué le minibar. Augustin voulait qu’on célèbre son départ. L’air a une vague odeur de jasmin. Je suis sûr que c’est le produit d’entretien. Il se lève pour aller commander quelque chose au restaurant, de l’autre côté de la piscine. Je l’observe. De longs palmiers bougent lentement derrière lui. S. S.

Frédéric Beigbeder a même déclaré que c’était le Bonjour tristesse de la rentrée. – Clémentine Goldszal, Elle.

Il est cruel, lucide, méchant, tendre, non dupe. Il ne fait pas de littérature et, du coup, il en fait, parfois, de l’excellente. Son bréviaire pourrait, à cet égard, servir de petite bible très culte aux ados en colère. – Jean-Paul Enthoven, Le Point.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Mes illusions donnent sur la cour”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *